© 2012-2017 par SPA DE LA RUE.

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Black Instagram Icon
  • Google+ Social Icon

Douleur ou douceur ? Écoutez votre corps.

March 23, 2018

C'est malheureux que nous soyons si habitués et attachés à des choses qui nous sont familières. Aux idées, aux habitudes, aux émotions et aux sensations. Et bientôt cela devient notre quotidien, notre normalité d'esprit.

Comment la douleur, qui était autrefois désagréable et blessante, est maintenant nécessaire, c'est un remède pour d'autres douleurs. Maintenant, la douleur que vous ressentez dans votre corps, vous donne envie de plus de douleur pour le réparer. Mais vous ne pouvez pas combattre le feu avec le feu.

D’accepter que la douceur puisse guérir est si difficile à saisir pour les gens. «Ça fait mal, mais il faut faire plus mal pour guérir» est une chose si commune à entendre, surtout en massothérapie. Et peut-être, parfois, c'est vrai. Mais inconsciemment, si vous deviez vraiment écouter votre corps, vous écoutez vous-même, peut-être seriez-vous prêt à sentir que, d'un coup de douceur, le corps peut aussi se sentir en sécurité pour s'ouvrir. Douceur de l'esprit, douceur du toucher, mais avec une intention puissante. La douceur n'est pas inefficace. Et peut-être que cela peut briser les habitudes de la douleur et de la haine de soi.
 

Trina Manac'h

Massothérapeute

 

English version

It’s unfortunate how we get so accustomed and attached to things that are familiar to us. To ideas, to habits, to emotions and sensations. And soon it becomes our every day, our minds normality.
How pain, which was once unpleasant and hurtful, is now necessary, it’s a cure for other pains. Now the pain you feel in your body, makes you crave more pain to fix it. But you can’t fight fire with fire and accepting that softness can heal is so hard for people to grasp. ‘It hurts, but it needs to hurt more to heal’ is such a common thing to hear, especially in massage therapy. And maybe, sometimes, that’s true. But unconsciously, if you were to really listen to your body, to listen to yourself, maybe you would be open to feel that with a stroke of softness the body and mind can also feel safe to open up. Softness of mind, softness of touch, but with a powerful intention. Softness is not ineffective. And maybe it can break the habits of pain and self-hate.

 

Trina Manac'h

Massothérapist

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche