Le Spa de la rue est menacé de fermeture – proposition de reportage

Le Spa de la rue, offre environ 3000 massages par année aux personnes défavorisées (pas seulement de la rue), et j’aimerais attirer votre attention sur sa situation actuelle très problématique.

 

Le succès et le modèle innovant du Spa de la rue, fondé en 2012, a attiré l’attention de différents médias au fil des années, même en France, mais il est menacé de fermeture par manque de financement et de bénévoles. Ceci est causé par la fin du soutien d’une école de massothérapie qui parrainait l’organisme (changement de propriétaire et de priorités). Le co-fondateur de l’organisme Gérard Piquemal porte le projet à bout de bras avec une générosité exceptionnelle. Il est toujours au rendez-vous pour coordonner les cliniques et masser les gens malgré ses 67 ans.

 

Le Spa de la rue se rend sur une base régulière dans plusieurs centres communautaires de Montréal et rend les nombreux bienfaits de la massothérapie accessibles à des personnes très vulnérables qui n’y auraient jamais accès autrement : femmes et hommes sans-abris ou en réinsertion, personnes âgées isolées et enfants atteints d’handicaps et de trisomie 21.

 

Bienfaits :

 

Cette courte vidéo de 3 minutes montre de magnifiques témoignages de bénéficiaires et d’intervenants qui expliquent tous les bienfaits qu’a la massothérapie dans ce contexte particulier : https://www.youtube.com/watch?v=PLcy0VBowEU&t=6s

 

Celle-ci montre la dernière clinique organisée pour les femmes en situation de précarité et sans-abris au Pavillon Patricia McKenzie (sur une base mensuelle) : https://www.youtube.com/watch?v=2UK2qw6gq_4

 

Lueur d’espoir :

 

Dans l’espoir de sauver le Spa de la rue, une campagne de sociofinancement a été lancée et nous avons pu chercher le soutien de la Fédération québécoise des massothérapeutes (FQM)  pour la visibilité de la campagne. La solidarité des massothérapeutes se fait sentir : plus de 40 dons ont été faits et 2000$ amassés. Mais c’est un grand défi de partager cette campagne au-delà de ce milieu, car les bienfaits immenses pour les personnes isolées et vulnérables sont peu connus.

https://www.gofundme.com/f/sauvons-ensemble-le-spa-de-la-rue

 

Si le sujet vous intéresse et que vous aimeriez visiter une clinique du Spa de la rue en action, mercredi 18 décembre 10-12h nous sommes au Regroupement pour la trisomie 21 avec des adolescents, parfois multi-handicapés.

 

 

Personnes contact pour un éventuel reportage :

 

Gérard Piquemal, co-fondateur du Spa de la rue : 514-581-0061

 

Bénéficiaires du Spa de la rue (à discuter avec le co-fondateur Gérard Piquemal)

 

Massothérapeutes bénévoles du Spa de la rue :

Roxanne Chouinard : 514-377-4987

Magali Bochet : 514-276-6809

 

Sylvie Bédard, présidente de la FQM : 514-815-8693

 

Geneviève Labrecque, Directrice générale du Regroupement pour la trisomie 21: 514-850-0666, poste 221

 

Manon Dubois, Directrice du développement et des communications à la Maison du Père : 514 845-0168, poste 313

 

Florence Portes, Directrice Générale de la Mission Old Brewery, Pavillon Patricia McKenzie : 514-526-6446, poste 227

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Black Instagram Icon
  • Google+ Social Icon

© 2012-2020 par SPA DE LA RUE.