• Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Black Instagram Icon
  • Google+ Social Icon

L’art du moment...

March 3, 2016

Parfois, un titre m’inspire tellement qu’il précède l’histoire. *rire* Dans ces moments, je prie pour que l’histoire soit aussi satisfaisante que le titre. ;-)

 

C’est la seconde occasion que j’ai de contribuer au Spa de la Rue. Quelle joie que de retrouver l’équipe ! ;-) C’est toujours un plaisir de voir de nouveaux massothérapeutes passer des entrevues et peut-être, éventuellement, les croiser dans le cadre de futures cliniques, c’est également un plaisir de voir d’anciens clients et parfois, de nouveau, avec qui il nous sera donné d’échanger. Cependant, le sujet que je voulais aborder, cette fois-ci, c’est cette chance incroyable que l’on a, en tant que bénévoles, d’offrir nos services.

 

Ça fait quelques jours que ça me trotte en tête et au cœur, la simple reconnaissance d’aider. La vie fit en sorte que cette occasion me fut accordée à maintes reprises, au cours de la dernière semaine. Ce que j’entends par reconnaissance d’aider n’a rien à voir avec l’idée de se sentir utile, mais est basée sur la profonde et sincère reconnaissance du fait qu’il existe, dans notre vie, cette personne, quelle qu’elle soit, qui apparaît sur notre chemin et qui, à un moment ou un autre, nous demande d’interagir avec elle, dans cet échange qui peut parfois s’apparenter au don de soi ; un don basé sur un amour sincère et imperturbable envers la personne qui se tient devant nous. Cet amour nous permet de voir en elle un être, avec sa propre histoire, ses propres souvenirs, ses propres forces, ses propres faiblesses, ses propres espoirs et ses propres craintes. Une personne qui fait de son mieux, à chaque instant, pour vivre sa vie en fonction de sa nature et avec ce qui fut mis sur son chemin. Cet être cherche, formulé en mots trop simples, à être heureux, ici, maintenant et par un hasard de circonstance de la vie il nous donne la chance de contribuer à son bonheur. N’y a-t-il plus grande joie que de contribuer au bonheur d’un autre marcheur de temps ?

 

Je pourrai tomber dans les nombreuses limitations de cette idée qui semble si utopique, sans doute les fabulations d’un rêveur, mais l’art du moment n’est-il pas d’arriver à s’abandonner, pendant un instant, à la présence, à être ici, maintenant, à vivre ce moment si précieux que la vie nous donne et à l’apprécier pour tout ce qu’il est, sans se perdre dans ce qu’il n’est pas ?

 

Merci à tous

 

Merci à la vie

 

Amour

 

Sébastien Dufresne
massothérapeute

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche